Image
Couverture La Haye

La Haye

Le procès de poutine
Texte russe (Ukraine) traduit par Gilles Morel Tania Moguilevskaia
Blocs de contenu (texte, vidéo, ...)

Présentation

« Pendant ces mois [d'exil], j'ai réfléchi à ce qui pourrait nous donner de l'espoir, à moi et à ceux qui ont fui la guerre et qui espèrent la victoire. Un procès de Poutine et de son gouvernement était la plus grande attente. » S.Denisova

L'audience du Tribunal pénal international de La Haye a déjà commencé. Dix hauts dirigeants russes sont d'ores et déjà détenus dans une prison néerlandaise. Ils se demandent comment ils ont bien pu en arriver là et qui est à blâmer. Choïgou se remémore ses parties de pêche avec Poutine dans la taïga, Simonian oublie qu'elle a menacé d'atomiser la Pologne, Patrouchev soupçonne que les États-Unis les empoisonnent à petit feu avec des armes biologiques. Sourovikine dénonce le manque de saucisse à la cafétéria. Kovalchouk compte sur ses connexions politiques en Europe. Sourkov semble se résigner. Matvienko boit par ennui, Kadyrov s'inquiète pour ses épouses, ses limousines. Prigojine clame selon les circonstances qu'il est vivant ou qu'il est mort. Et poutine (qui a perdu sa majuscule) tente de contenir sa meute. Pendant les auditions, chacun finit par se trahir, se couper, balancer.
Qui sera condamné pour le bombardement de l'Ukraine, les massacres, la déportation d'enfants, la torture et la mort d'Ukrainiens ? Qui ?

Convoqués à ce procès, il y a d'autres accusés russes, un soldat, un pilote, un commandant qui seront confrontés aux atrocités commises pendant cette « invasion à grande échelle ».
Sous les yeux de témoins ukrainiens qui ont perdu leur vie ou celle d'êtres chers...

La Haye est une pièce-procès d'anticipation, pièce d'après-guerre en Ukraine, documentée d’un côté par les sources officielles et de l’autre par l’histoire personnelle de la dramaturge. C’est aussi une tragi-comédie, grotesque et fantasmagorique, qui évolue dans l'espace judiciaire, proche cousin du théâtral : box avec accusés, personnel judiciaire, témoins, traducteurs et spectateurs. Au-delà du geste militant, La Haye a valeur d'exemple de revanche salutaire que les artistes peuvent prendre sur les criminels, d'incarnation de l'espoir de justice sans laquelle les profondes blessures ne guériront pas avant longtemps.

En scène

Version originale en russe créée par Sasha Denisova en février 2023 en Pologne (puis jouée en juin aux États-Unis). Reprise par Galin Stoev dans une version bulgare jouée en septembre 2023 en Bulgarie puis en janvier 2024 à Toulouse.

Presse

À propos de la version bulgare surtitrée en français de Galin Stoev jouée au ThéâtredelaCité (Toulouse) en janvier 2024.

La Haye de Sasha Denisova, dans le vif de l’histoire

La pièce politique de la dramaturge ukrainienne mise en scène par Galin Stoev se saisit de l’actualité brûlante de la guerre à travers le procès fantasmé de Poutine devant la Cour pénale internationale, et offre une galerie de portraits stylisés et démoniaques.
[Anne Diatkine, Libération]

Poutine et sa bande devant le tribunal de la Haye

Moment fort du procès, Choïgou se dit prêt à tout dire contre une protection et un million de dollars. Tollé de Prigojine : « Pute ! cette pute de Choïgou nous a tous balancé, enculé de shaman ! ». Sourkov devine la suite : « Vladimir Vladimirovitch, vous vous rendez compte qu’ils vont vous trahir les uns après les autres ».
[Jean-Pierre Thibaudat, Le Club de Mediapart]

La Haye, parmi les trois pièces très attendues de 2024 pour France inter.

La comédienne bulgare Radena Valkanova joue le rôle de Vladimir Poutine, dans la pièce La Haye. Son autrice, l'ukrainienne Sasha Denisova, a imaginé le procès du dirigeant russe devant la Cour pénale internationale. La pièce a connu un énorme succès en Bulgarie à Sofia.
[Stéphane Capron, France inter]

Une enfant accuse Poutine au théâtre de la Cité à Toulouse

Pendant plus de deux heures, le maître du Kremlin et ses pantins vont tenter de justifier l'horreur qu'ils font toujours subir au peuple ukrainien. On y croise Prigojine, Kadyrov et tous les apparatchiks russes inféodés à Poutine. Une caricature du pouvoir et de la justice, sortie de l'imagination de l'écrivaine ukrainienne en exil Sasha Denisova [...].
[Jean-Luc Martinez, La Dépêche]

Un uppercut drôle autant que cyniquement lucide.

Toute l’intelligence de l’autrice ukrainienne est de ne pas tomber dans la caricature, l’excès. Préférant les interlignes plutôt que les punchlines à charge, mettant une forme de distance avec la réalité tout en lui faisant écho, elle signe une farce fantasmagorique clairvoyante autant qu’acérée.
[Olivier Frégaville-Gratian d’Amore, L'Œil d'Olivier]

Salle pleine à craquer, comédiens ovationnés, auditoire ému aux larmes

Comme pour Adolf Hitler moqué par Chaplin, « il faut rire de Poutine sans merci », car la satire l’affaiblit, explique Sasha Denisova.
[Vessela Sergueva, sceneweb]

Un spectacle politique nécessaire qui mêle les registres avec beaucoup de réussite.

Avec une certaine distance, dans l’écriture comme dans la mise en scène, La Haye s’immisce dans les méandres du système russe pour mieux le décortiquer et le mettre à jour.
[Peter Avondo, Snobinart]

 

À propos de la version bulgare de Galin Stoev jouée à Sofia (Bulgarie) en septembre 2023.

Une satire basée sur des faits et des personnages réels liés à l’invasion russe en Ukraine dont Vladimir Poutine

Vladimir Poutine sera-t-il jugé un jour par la Cour pénale internationale (CPI) ? Sur scène, une adolescente pleurant sa famille tuée en Ukraine imagine un tel dénouement à la guerre, sous le regard d’un public bulgare bouleversé.
[Vessela Sergueva, AFP, sceneweb, nov. 2023]

Dans ce pays de l'UE, ancien état communiste d'Europe de l'est historiquement lié à la Russie, le pari était risqué.

Il est visiblement réussi. Salle pleine à craquer, comédiens ovationnés, auditoire ému aux larmes. « Les spectateurs sont secoués et se posent des questions », salue Galin Stoev, metteur en scène de la version bulgare.
[AFP, Le Figaro, nov. 2023]

Une pièce satirique fait des vagues en Bulgarie, pays historiquement proche de la Russie.

"Si nous ne pouvons pas regarder le procès de La Haye dans la vraie vie, regardons-le au théâtre", a déclaré Denisova.
[trad. anglais, AFP, Bangkok Post, nov. 2023]

 

À propos de la version originale de Sasha Denisova jouée à Cambridge (États-Unis) en juin 2023.

Alors que les bombes tombent en Ukraine, une nouvelle pièce traduit en justice Vladimir Poutine

« La pièce de Sasha apporte une lumière artistique irrévérencieuse, immédiate et très réelle sur la guerre en Ukraine. » (Maria Goyanes, directrice artistique de la compagnie Woolly Mammoth)
[trad. anglais, Peter Marks, The Washington Post, juin 2023]

128 pages
ISBN 978-2-84681-736-3
Prix : 15.00€
Collection : Domaine étranger
Prochainement disponible
Date de parution :