Des femmes qui nagent

Blocs de contenu (texte, vidéo, ...)

Présentation

De Catherine Deneuve à Marilyn Monroe en passant par Romy Schneider et Delphine Seyrig, Des femmes qui nagent est un portrait kaléidoscopique d’actrices et de réalisatrices dont certaines, pionnières, ont été oubliées. À travers cet hommage sororal, Pauline Peyrade nous renvoie le reflet de femmes puissantes et multiples, créatrices de leur vie autant que de leur art.

« Au début du geste, il y avait une actrice, il y avait Marilyn. Il y avait sa voix, ses sourires, ses haussements d’épaules. Il y avait l’irrésistible, le mystère, les médicaments, la disparition. Il y avait la fascination, une tentative de mettre en mots l’insaisissable, de capturer la belle sur la page. Puis sont apparues Romy, Karidja, Brigitte, Anonyme 1, Mouna, Anonyme 2, Delphine, Adèle, Danielle, Catherine, Isabelle, Patricia, Maggie, Aïssa, et d’autres qui patientent encore aux portes de l’écriture comme dans les salles d’attente des auditions, des concours, des agences. Elles surgissent par associations, par fractures, pour brosser par touches un portrait pluriel, un parcours diffracté qui raconte les actrices et interroge leurs places dans nos imaginaires et dans nos fictions. » (Pauline Peyrade)

En scène

Création théâtrale le 31 janvier 2023 à la Comédie de Colmar dans une mise en scène de Émilie Capliez. Le spectacle sera présenté en tournée en France (Limoges, Reims, Mulhouse) et notamment au TGP (Théâtre Gérard Philipe) de Saint-Denis du 8 au 19 mars 2023.

Dans la presse

Actrices et réalisatrices de films, je vous aime.

Assemblant des dizaines d’actrices de cinéma et de réalisatrices de films, la nouvelle pièce de Pauline Peyrade « Des femmes qui nagent », commandée et mise en scène par Emilie Capliez, est un festival de propos de femmes actrices ou réalisatrices et un hymne au cinéma féminin. (Jean-Pierre Thibaudat, Mediapart)

Cinéma feministo

Saisissant une réplique, un dialogue, de certains films cultes, compilant extraits d’archives, séquences culte de longs métrages, Pauline Peyrade imagine une épopée où se succèdent paroles d’actrices parlant d’elle, de leurs rôles, de leurs métiers. (Olivier Frégaville-Gratian d'Amore, Transfuge)

Mille et une histoires de femmes de cinéma s’invitent au théâtre

En un montage aussi ludique qu’intelligent, Pauline Peyrade nous promène et nous égare avec bonheur – avec l’aide du Mulholland Drive de David Lynch − au fil d’un parcours qui est aussi celui d’une émancipation. (Fabienne Darge, Le Monde)

 «Ce sont les images qui portent les traces des relations de pouvoir»

Pauline Peyrade a une qualité rare : ses facultés d’analyse, la manière dont elle saisit parfaitement (mais après coup) ce qui meut ses personnages et son écriture ne pèsent jamais sur ses textes, ne les alourdissent d’aucune explication. (Anne Diatkine, Libération)

Les cinéfilles de demain

Après Wenstein, quel devenir pour l’actrice glam au cinéma ? Avec Des femmes qui nagent, Pauline Peyrade réactive en même temps les vamps de la bobine et les premiers tours de manivelle d’un girl power du septième art. (Eric Demey, Sceneweb)

Tous les articles sur theatre-contemporain

80 pages
ISBN 978-2-84681-705-9
Prix : 14.00€
Collection : Bleue
Disponible
Date de parution :

A l'affiche

Mise en scène :
Emilie Capliez
Du au

à Mulhouse

La Filature, Scène nationale de Mulhouse